jeudi 27 juillet 2006

Souvenirs de voyage (3)


En pleine adolescence, j’étais parti avec ma marraine direction l’Espagne pour des vacances un peu bohêmes.
Le soir du 15 août, nous étions allés jusque dans une petite ville portuaire, où des festivités en l’honneur des Marie avaient été largement annoncées par des panneaux publicitaires.
Arrivés là-bas, nous constatons en fait qu’en bordure de plage, un podium insignifiant a été installé et des artistes locaux s’y produisent. Nous finissons par trouver une minuscule table au coin de la terrasse installée pour l’occasion.
Il fait à mourir de chaud, la serveuse est incapable de comprendre notre commande et les artistes locaux chantent aussi bien que Nana Mouskouri en salle d’accouchement. Je m’occupe en regardant passer les gens. Je constate à même le sol une allonge électrique provenant d’un café tout proche et plongeant directement dans la foule.
En suivant le fil du regard, je constate une prise de courant liant deux morceaux d’allonges. Espérant un peu d’animation, je commence à guetter l’arrivée du Passant qui trébucherait sur le fil ; tout en espérant que dans sa chute, il plonge dans le noir la terrasse, ce qui ajouterait un peu de piment à cet éventuel évènement.
Le temps passe et je finis par oublier ce fil. Un dernier verre après le feu d’artifice et nous quittons la terrasse.
Je fais quelques mètres, puis trébuche. Soudainement la scène est plongée dans le noir et l’horrible concert s’arrête. J’abaisse la tête et me rends compte que j’ai accroché le câble électrique et déconnecté la prise.

Pris d’une crise de fou rire, je suis incapable de rebrancher la prise. Des serveurs accourent pour permettre au « spectacle » de continuer. Show must go on et pour moi la gêne nationale !

JP

2 commentaires:

chtitlolo a dit…

Tout a fait le genre de chose qui m'arrive...

jp a dit…

J'avais cru le percevoir en lisant ton blog en effet... :-D