lundi 22 septembre 2008

Tu es liégeois quand ...

Cette "fiche signalétique" du parfait liégeois circule pas mal par mail dans la région liégeoise... Mais j'avais envie de diffuser plus largement


Tu es persuadé que le pèkêt et les Princes-Evêques c'est typiquement liégeois.
Tu sors du carré complètement rond.

Pour toi le carré est une cours de récréation géante que tu as fréquentée, que tu fréquentes ou que tu fréquenteras de façon addictive pendant une série d'années.
Tu dis « je descends » pour dire que tu vas boire un verre en ville.
Tu sais que la bière peut s'acheter au mètre.
Tu as un arc-réflexe qui se déclenche dès que quelqu'un demande : « A-s'veyou l'tore ?
Tu vois bien ce qu'est une trémie mais tu ne peux pas clairement expliquer quelle est la différence avec un bièss tunnel sous un pont.

Tu dis que tu es liégeois même si tu viens de Baelen, des Fourons, de St-Vith ou de Burdinne. Tu trouves ça normal qu'il y ait une mairie en République Libre d'Outremeuse.
Tu répètes à tout le monde que le 15 août, ce n'est plus ce que c'était mais tu y vas quand même. Du 14 au soir jusqu'au 17 au matin.

Tu sais ce que veux dire « oufti ! » mais tu ne peux pas le traduire.
Et tu ne peux pas non plus t'arrêter de le dire.
Tu ne comprends pas que la gauff' au suc' soit moins connue des touristes que la gaufre de Bruxelles.
Tu as l'habitude de manger des frites sauce lapin, une chique sur un bois, une mitraillette, des cuberdons, des laquemants, des gosettes aux pommes.
Tu sais où a été inventé le zizi coincoin.

Tu sais qu'aller manger un boulet à la liègeoise chez Lequet un dimanche matin c'est de la folie furieuse.
Tu reconnais les quais du canal, de la Meuse et de la dérivation sans te tromper.
Tu ne te fais plus flasher au tunnel sous Cointe.

Tu retrouves la passerelle même dans le brouillard, la nuit, de dos, sans les mains, mort-saoul. Tes parents, tes frères et sœurs, tes cousins, toi et tes propres enfants sont tous nés à Rocourt.
Tu sais que le Standard a été, est et sera toujours Champion.
Tu sais qui est né en 760 entre deux pavés du "Djus-d'la-Moûse », a poussé son premier cri pour réclamer du pèkêt et a li tièsse près dè bonèt.

Tu connais la suite de cette phase : « Liège, tu dois Notger au Christ, et tout le reste... »
Tu fêtes plus souvent le 14 juillet que le 21, et que tu retrouves au village gaulois les personnes que tu avais rencontrées six mois plus tôt au marché de Noël...

Si tu entends l'expression "j suis allé au forum voir tel artiste", tu penses à une salle de spectacle et non à un site de discussion en ligne...
Tu sais que tu es Liégeois car personne ne sait mieux faire la fête que toi!

Quand tu dis:"Je vais rue Féronstrée, je vais rue Puits-en-Sock, je vais rue Neuvice..." et non pas En Féronstrée, en Neuvice et en Puits-en-Sock...
A liège, pour exprimer sa joie , sa bonne humeur, sa colere, sa tristesse, son étonnement, sa douleur...un seul mot suffit "OUFTI"

Tu ne comprends pas les touristes qui s'extasient devant le perron au lieu d'aller à la maison du peket, où au moins il ne pleut pas
Tu achètes des chiques à l'aubette ou des bouquettes chez Delecta ou que tu fais la file chez Schumacher pour acheter ta viande

Tu n'es pas liégeois si tu entends ces phrases sans te sentir mal:
"la Hoegaarden est tout de même meilleure que la Jup"
"Anderlecht champion"
"c'est normal que Namur soit la capitale de la Wallonie".

ALLONS LIDGE !!!

Une conclusion s'impose : Je suis 100% liégeois !

1 commentaire:

loik a dit…

Fier d etre liégois