lundi 20 mars 2006

La cité du milieu


Dernier jour de Gisèle en Italie, qui voulait ponctuer son séjour par une visite de Milan. Ah Milan! Immédiatement l'on pense aux grandes enseignes, au design, à la haute couture, et peut-être même à la Scala. Passage obligé des stars des podiums ou des catwalks, on espère peut-être apercevoir une ces personnes très-tchic-mais-pas-tchoc, là où la foule s'agglutine. On s'imagine alourdi de gros paquets en beau papier, marqués du nom d'un jeune styliste... Ah Milan...

Je n'aime pas cette ville. Elle pue. Les gens sont arrogants et prétentieux, et espèrent être remarqués par l'un ou l'autre chasseur de tête, déambulant en rue la face à moitié recouverte de lunettes de soleil king king size Dolce & Gabbana, les pavillons décorés de ces oreillettes top hype qui leur permettent de se recoiffer nonchalamment tout en parlant avec le vent, les cheveux gominés et coupés "mulet-négligé" (mise en plis, 45 minutes, chaque matin), marchant en regardant le ciel et non devant eux (le port haltier, c'est mieux), affublés de "choses" soit disant fashion que l'on dirait dégottées chez un vieux fripier de la batte. C'est pour faire staïïle il parait. Ils sont ridicules. Profondément ridicules. Milan, ville de la superficialité.

Quand ce ne sont pas les passants, ce sont les commerçants. Qui n'accueillent avec sourire que les japonais qui viennent claquer leurs devises dans les boutiques Gucci, Vuitton ou Armani, ou ces vieilles américaines en short et baskets qui veulent absolument la visière Prada collection printemps/été 2006. 150 euros pour un bandeau en scratch avec un truc en plastique devant. J'avais les mêmes dans les paquets de Dixan de ma maman, en été 1987.

Pour les clients comme Monsieur-ou-Madame-tout-le-monde : du dédain. Une moue suspecte lorsque l'on passe la porte du moindre établissement (sauf les librairies, les gens prout-prout ne lisent pas : on ne déchiffre rien derrière les lunettes noires), un bonjour caverneux qui réussit parfois à monter à nos oreilles, et c'est parti pour un tour de "je peux vous aider?" "Ne touchez à rien - vos mains sentent le caca" "De toute facon c'est hoooors de prix". Et de nous coltiner la vieille vendeuse au sourire crispé qui espère nous voir déguerpir au plus vite. Et si, à sa grande surprise, l'on achête la moindre babiole, elle nous jêtera fièrement la monnaie à la gueule. Sans un merci. Sans un au revoir. Milan, ville sympathique.


Et la ville en soi? Bah, du béton et des immeubles. Sales. Quelques pelouses, infestées de crottes. Les vieux trams aux sièges en bois sont charmants, c'est vrai. Et le Duomo, toujours en rénovation depuis 3 ans, est impressionnant. Tout est masqué et faussé par le cirque de ces gens qui, à force de pêter plus haut que leur cul, ont vu ce dernier prendre la place de leur cerveau.

De cette journée à Milan, je retiendrai cette dame d'un certain âge déjà, aux cheveux gris ébouriffés, qui, face à la faim, a ravalé sa fierté, et se baladait pieds nus dans une fontaine, trempée par les jets d'eau sous un ciel peu clément, à la recherche de quelques cents jetés par les touristes. A quelques centaines de mètres du centre-ville et de ses Galeries Vittorio Emmanuele II. Là où tout est doré.

Serge

1 commentaire:

JP a dit…

Et béh... On sent que t'aime pas trop la ville toi... Bon je barre directement de la liste des choses à faire "w-e en amoureux à Milan". De toutes façons, c'est pas si grave, on a des trucs à faire pour les 77 prochaines années :-p

Quelques petites remarques au passage :
- "...la face à moitié recouverte de lunettes de soleil king king size...", ne te moques pas des lunettes très très grand format, je te montrerai ma photo sur mon permis de conduire, tu comprendras :-)
- "...C'est pour faire staïïle il parait..." Non Serge, "style", c'est complètement "has been"; maintenant on dit "trendy" (private joke)
- "...J'avais les mêmes dans les paquets de Dixan de ma maman, en été 1987..." C'est décidé, j'arrête la lessive liquide et je reviens aux poudres... Après ta webcam, maintenant, j'apprends qu'on peut avoir cette année chez Dixan la collection Prada printemps/été 2025 :-p
- "...Les vieux trams aux sièges en bois sont charmants, c'est vrai..." Ouf, y a qd meme un truc bien :-p
- "...Et le Duomo, toujours en rénovation depuis 3 ans..." Milan organise les JO en 2021 ? ;-)
- "...ces gens qui, à force de pêter plus haut que leur cul, ont vu ce dernier prendre la place de leur cerveau..." Roh, c'est fou, je connais tout plein de milanais !!!
- Je ne ferais aucun commentaire sur le dernier paragraphe, il a emporté avec lui mon sourire... Tu lui as donné une tite pièce à la dame, hein, dis ???

Enfin, Gis, toi aussi, tu as détesté Milan ? ;-)