mercredi 14 juin 2006

Au feu les cahiers et les profs... au milieu !


Lundi 21h25, je plonge la salle de cours dans le noir et me dirige vers la sortie. Mon dernier cours se termine … Leur dernier cours de chimie…
Je me souviens encore mon petit stress en rentrant pour la première fois dans la classe, constatant qu’ils étaient tous plus âgés que moi.
Au fils des semaines, nous avons appris à nous connaître : Une très chouette classe, parfois un peu endormie… Mais bon, après une journée de boulot passer sa soirée sur les bancs d’une classe, on fait plus drôle !

Il y a quelques mois, alors que Paris n’arrivait plus à compter les voitures en feu dans ses banlieues, je les ai sentis tendus. Ils avaient envie de parler. Le cours digressait de plus en plus. Ca y était, nous étions en train de discuter des événements qui se déroulaient à nos portes. Un sujet sensible dans une classe dont la population est majoritairement d’origine maghrébine.
Et pourtant, Mohamed, Nabil, Younes, … tous se sont insurgés contre l’attitude de ces jeunes qui vandalisaient pour rien. Je revois un de mes étudiants exprimer son incompréhension vis-à-vis des « gens qui profitent du système » et des « chômeurs professionnels ».

Alors là, juste envie de dire merci :
Merci pour votre générosité, votre respect ;
Merci pour votre intégration ;
Merci à Mohamed pour la bière offerte dans le carré le soir de mon annif ;
Merci à Hamedou d’avoir arrêté avant Noël (je n’aurais pas tenu jusqu’en juin sinon)

JP

2 commentaires:

jlc a dit…

Hamedou si tu nous lis (façon Drucker):D

Jp et Serge a dit…

MDR