mercredi 28 juin 2006

Ca fait rire (fuir) les oiseaux... oh-oh-oh-oh


Aujourd’hui au réveil, la quiétude du matin, le gazouillis des oiseaux et l’odeur de la rosée étaient masqués par un grondement sourd et une odeur détestable d’hydrocarbures.
Ouf, on a pas percé un puit de pétrole durant la nuit… on refait la route. C’est fabuleux tous ces travaux que l’on voit émerger un peu partout dans la ville. On remplace le revêtement routier, on améliore la signalisation, on nettoie les tags…
C’est étonnant comme tout cela arrive maintenant… je ne vois vraiment pas pourquoi… Ah si ! Peut-être qu’ils font ça pour faciliter le travail de collage des affiches électorales qui vont bientôt recouvrir le moindre centimètre carré de libre en ville.

Enfin amis liégeois (mais ce conseil fonctionne dans toute ville belge), si vous avez des petits travaux : débouchage d’avaloir, rebouchage de nid de poule au milieu de la route, envie d’un nouveau module de jeu dans la plaine de jeux à côté de chez vous… c’est le moment, la campagne électorale commence bientôt et les échevins en place se coupe en quatre pour vous… Profitez-en, après les élections c’est fini l’eldorado ;-)

JP

4 commentaires:

Rachelle a dit…

La grosse machine qu'on voit sur la photo, ça s'appelle un "finisher". Juste pour ceux que ça interressent bien sûre :-D

JP a dit…

Eéééh, mais comment tu sais ça toi ?

Enfin ceci dit, ça porte bien son nom, pcq maintenant, les travaux sont finis ;-)

Rachelle a dit…

j'ai fait mon stage de fin d'études dans le Genie Civil et les travaux publiques.

Je devais faire un film promotionnel pour ce département de l'université de Bordeaux, alors obligatoirement, faut bien connaitre le sujet :-)

jp a dit…

De fait, ceci explique celà.
Même si c'est pas facile à resortir lors d'un souper un peu guindé... Ici ça tombait pile-poil... ;-)