jeudi 21 août 2008

Avec le temps, va, tout s’en va !

On avait même pas 12 ans, Gilles, c'était le tombeur de la classe. Le petit latino au sourire Pepsodant et au regard de braise. Dans la cour des primaires, les filles ne parlaient que de lui. Et lui, faisait son « marché ». Passant de Véro à Sandra.

C’était aussi un super pote, très sportif, toujours de bonne humeur. En somme, une espèce d’idole de l’école, pour qui même la prof de sixième en pinçait. Peu avant de partir en repos d’accouchement, elle nous avait annoncé sa décision de prénommer son petit, Gilles, en l’honneur de son chouchou.

En secondaire, partis dans des écoles différentes, nous nous sommes perdus de vue. Plus jamais eu de nouvelles jusqu’à hier, où je reçois un mail de facebook « Gilles voudrait devenir votre ami ».
Quelques flashs de mon enfance… j’ouvre son profil… Et là ! Horreur, on a jeté un mauvais sort au prince charmant ! Oui, c’est bien lui, je reconnais son visage. Mais on est bien loin d’une bombe latino. Fini le petit mec sportif au sourire ravageur. Sur ses photos, un mec quelconque plutôt enrobé et, pendue à son bras, une fille qui n’aurait aucune chance de remporter le casting pour l’élection de miss quartier d’Outre-Meuse. Wow, qu’est qu’il a changé en 15 ans !

Aujourd’hui, nouvelle invitation facebook « Simon voudrait devenir votre ami ».
Ah Simon ! Bien sur que je me souviens de Simon ! On était inséparable au début du secondaire, avant qu’il ne quitte lui aussi l’école.
Et puis même découverte, un type bedonnant, de grosses joues, des cheveux partis à la guerre et jamais revenus ! J’ai presque du mal à le reconnaître.

Maintenant je suis curieux ! Peut-être bien que Florence est devenue un boudin, que David a grandi… Et si ça se trouve, Delphine, elle ne mérite plus du tout son surnom de gros dauphin échoué ! Attendons la prochaine invit facebook !

1 commentaire:

Coko a dit…

C'est exactement ça! Facebook m'a réservé aussi mon petit lot de surprise, sans parler de Copains d'avant! Le pire, c'est que la roue a tourné pour une petite bombasse méprisante et méchante qui se trouvait dans mon collège et que...ça m'a fait un bien FOU! Honte sur moi! Honte sur moi!