dimanche 30 juillet 2006

Cette ombre qui bouge


La nuit tombe, les phares des moissonneuses laissent des faisceaux de lumière à l’horizon.
Ils partent par patrouille leur sac au dos. Ils doivent rejoindre le village : 4km au sud-ouest. Ils doivent se fondre dans la nuit.

Dans ma voiture le talkie grésille et crache :
« On vient de choper les bisons »
« On a tendu une embuscade à l’entrée de la clairière »
« Personne n’a vu les goélands ? »
« T’as eu les couguars ? Sur que c’était eux ? Pas possible qu’ils soient déjà là »

Je roule a pas d’homme, tout phare éteint. Soudainement, on pense apercevoir des gens au milieu de la prairie… la voiture se vide… il faut arriver à les toucher !
Mon co-pilote annonce fièrement avoir mis la main sur la dernière équipe, celle que l’on avait pas encore retrouvée.

On croise d’autres voitures qui quadrillent le périmètre. On s’arrête dans un chemin de terre et décide d’explorer à pieds l’entrée du bois. Ils doivent forcément être par là !

2h du mat, tout le monde se retrouve… fatigués mais heureux d’avoir joué ensemble. On se raconte quelques anecdotes du jeu… C’est ça un track-hike scout… et c’était bien. Merci les gars ;-)

JP

1 commentaire:

chtitlolo a dit…

ca me rapelle bine des souvenirs tout ca... lol... Sequence nostalgie lol